Pour quelles raisons faut-il opter pour les granulés de vois comme combustible de chauffage ?

granulés combustible de chauffage

Si vous avez déjà opté pour la biomasse (l’une des énergies les plus respectueuses de l’environnement) pour réchauffer votre maison, vous devez savoir que les granulés de bois, aussi appelés « pellets » (ou implants), font partie des combustibles les plus utilisés dans ce domaine. Ces biocarburants se présentent sous forme de petits cylindres composés de sciure de bois compressée, et qui constituent une alternative écologique. Entre autres, ils font aussi partie des alternatives les moins chères du marché, mais nombreuses sont les raisons qui expliquent leurs succès sur le secteur de l’énergie.

Une qualité de bien normalisée

Si vous optez pour ces combustibles, sachez que l’installation du poêle est simple, mais un sac granule est aussi facile à stocker, pas aussi encombrant que le bois de chauffage, sans oublier à quel point il est facile d’allumer un poêle à granulés. Mais pour jouir d’une telle efficacité, vous devez aussi savoir que les implants ne sont pas tous identiques. Il existe une grande variété sur le marché, mais ce qu’on recherche surtout ce sont ceux qui s’enflamment rapidement et qui ont une valeur calorifique élevée. Seuls les pellets de bonne qualité sont en mesure de vous fournir une meilleure efficacité en chauffage. Par conséquent, la certification de qualité est le seul point qui permet de faire la différence entre ces granulés. Si c’est certifié, cela signifie que le produit est soumis à un contrôle de la qualité dans lequel ses caractéristiques principales sont vérifiées, en ce qui concerne les valeurs d’origine bois, de cendre, d’humidité, de pouvoir calorifique… Afin de toujours disposer de combustibles de meilleure qualité, n’hésitez pas à vous adresser à des professionnels tels que combustibles-gruchy.fr.

Des certifications bien précises pour mieux choisir

En France, on retrouve deux certifications :

– ENplus

– DINplus

Les deux normes reposent sur des normes internationales et européennes, établissant trois niveaux de qualité en fonction de leurs caractéristiques techniques :

– La classe A1 représente les types de granule a bois vierge et les déchets de bois non traités chimiquement, à faible teneur en cendres, en azote et en chlore, à l’exemple de ceux des bois granulé crépito.

– La classe A2, qui concerne les carburants ayant une teneur légèrement supérieure en cendres, en azote et/ou en chlore.

– La classe B autorise également l’utilisation de bois recyclé et de déchets industriels, bien que dans les deux cas, le bois traité chimiquement ne soit pas accepté et qu’il existe en fait des valeurs maximales très strictes pour les métaux lourds.

De l’énergie propre, économique et écologique

L’application et l’utilisation d’implant consistent à générer du chauffage et de l’eau chaude dans tout type de logements, locaux et infrastructures. En fonction des dimensions de la pièce à réchauffer, ils peuvent être utilisés depuis les petits poêles domestiques jusqu’aux grandes chaudières à combustion. De par leur composition, à base de sciure de bois naturelle, complètement sèche et comprimée à très haute pression, les implants produisent un très haut pouvoir calorifique qui, ajouté à leur petite taille et à leur facilité de transport et de stockage, en font un carburant beaucoup plus rentable et optimal que le bois lui-même, et plus encore que le gaz, le fioul, ou encore l’électricité. Les poêles et les chaudières qui utilisent des granulés bois sont des équipements respectueux de l’environnement. La solution réside dans le produit qu’ils utilisent comme combustible. Ce type de granulés bois génère une combustion avec un niveau réduit d’émission de CO2 dans l’atmosphère, avec un rendement calorifique élevé. Étant des combustibles biomasses, leurs émissions de CO2 sont considérées comme neutres, c’est-à-dire que la combustion de granulés n’augmente pas l’effet de serre. En ce qui concerne les matières particulaires, les pellets sont des produits industriels réglementés, avec leur humidité, leurs impuretés, leurs cendres et d’autres paramètres qui doivent être certifiés par leurs fabricants. Répondant à ces caractéristiques, ils sont capables de générer une combustion bien supérieure à celle du bois.